Sophrologie et stress


Sans stress, pas de vie, pas de mouvement !

Bon stress ou mauvais stress ?

Essentiel à notre existence, le stress nous met en marche et nous permet de passer à l’action. Face à un agent stressant, notre organisme s’adapte physiologiquement. L’hypothalamus, centre de contrôle du stress, déclenche tout un processus qui, le stress terminé, se régulera pour retrouver l’équilibre. En gros, Si vous êtes attaqué par un guépard, vous allez réagir grâce au stress. Une fois la bête partie, vous retrouverez votre état normal.  Néanmoins, si la situation perdure ou se reproduit régulièrement, ce que je ne vous souhaite pas, le mécanisme s’emballe, la régulation s'altère et  le déséquilibre s’installe. Par conséquent, quand le stress devient chronique, il se transforme en notre pire ennemi au point d'altérer notre état de santé. En fait, le stress en lui-même n'est ni bon ni mauvais : il fait partie de notre physiologie nous permettant de nous adapter à toutes les sollicitations de notre environnement.

Les symptômes du stress

Dès lors, certains symptômes physiques apparaissent. Parmi les plus courants : le mal de dos, un mauvais sommeil, les vertiges, la prise de poids, la fatigue. Quand le stress est là, d'autres symptômes apparaissent : essoufflement,  mains moites, besoin pressant d’uriner…  Enfin, à cela s'ajoute les  soucis psychologiques qui vont souvent de pair  : troubles de la concentration et de la mémoire, des ruminations, des prises de décisions parfois irrationnelles. S'ensuivent les crises de panique, un sentiment d'isolement.

Stress et sophrologie

La sophrologie et ses méthodes d’approches psycho-corporelles est souvent recommandée aux personnes stressées. De fait, elle intervient également en prévention du stress chronique et du burn out.  Il s’agit pour la personne d’apprendre à identifier les situations stressantes et leurs effets corporels. Au cours des différentes séances, la sophrologue accompagnera la personne avec un objectif : canaliser le stress et en faire un allié puissant.

 

 

La petite histoire de la grenouille dans une casserole
Si vous plongez une grenouille dans une casserole bouillante, elle se sauvera d’un bond. Par contre, si vous plongez cette même grenouille dans l’eau froide, que vous portez l’eau à ébullition lentement, la grenouille, engourdie, s’habituera à la température pour finir par mourir ébouillanté…


En savoir plus

stresshumain.ca


 A lire


Le stress, c'est la vie, Soly Bensabat