Les cabinets de sophrologie sont ouverts !


La collection automne hiver du confinement a tout de même laissé aux sophrologues la possibilité de poursuivre leurs activités, ce qui n’était pas le cas lors du premier confinement.

La décision n’a pas été connue tout de suite et ce sont les préfets, région par région, qui ont permis aux sophrologues de travailler. Dans le respect des gestes barrière avec mise à disposition de gel hydroalcoolique, utilisation de masques pour la séance,  l’aération systématique des espaces après chaque passage, la séance de sophrologie peut se dérouler dans les meilleures conditions.

Certes, l’animation de séances en visio est une chance mais je reste intimement convaincue que le fait de vivre une séance en présence du sophrologue est la meilleure solution. Le langage du corps, la communication non verbale, tout ce qui fait en somme la richesse d’une rencontre et d’un échange s’aplatit malheureusement avec l’utilisation d’un écran et le télétravail illustre parfaitement cette absence de relation. 

Anxiété, problème de sommeil, crises de panique, lassitude… la période est propice à des bouleversements intérieurs et chacun de nous, quoi qu’il en dise, est impacté par cette pandémie. La sophrologie n’est pas le remède miracle, elle est simplement un moyen de reprendre son souffle, de se ressourcer et parfois de prendre des décisions. Au-delà de la relaxation et du simple bien-être, la séance de sophrologie agit comme un révélateur : le corps trop souvent ignoré en profite pour s’exprimer et cela étonnamment n’est pas toujours confortable. Les techniques issues du yoga, de la méditation, du zen ouvrent le chemin vers soi. 

Alors profitez en, c’est ouvert, nous sommes là pour accompagner tous ceux qui le souhaitent !