Les bienfaits du silence !


Un bien étrange souhait

Et si parmi les souhaits habituels de cette année nouvelle, je vous souhaitais de vous offrir du silence ? Un bien étrange souhait pour 2020 me répondrez-vous ...

Dernièrement,  alors que j’animais  un atelier autour de la déconnexion auprès de cadres parisiens, j’ai eu la surprise d’apprendre qu’ils étaient quelques-uns à écouter le silence dans leur oreillettes. Mais qu’est-ce que cela veut dire écouter du silence et à quoi ça sert ?  Car le silence en question n’est pas le silence absolu du désert mais plutôt ce que certains spécialistes définissent comme “un silence habité”. C’est le silence des petits bruits de la forêt, de la nature. En s’immergeant dans ce silence, le cerveau humain se repose et se régénère.

Les oreilles n’ont pas de paupières

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes vivent dans le brouhaha permanent des villes.  La nuisance sonore y est énorme et son impact sur l’homme est édifiant.  Car en effet, les preuves scientifiques sont à ce sujet sans appel : le bruit a un impact important sur notre cerveau. Les nuisances sonores auxquelles nous sommes soumis toute la journée agresse non seulement les oreilles (qui n’ont pas de paupières) mais aussi tout notre organisme. Ainsi, le bruit joue sur l’état de fatigue, augmente le stress, détériore notre humeur, notre capacité de concentration et d’attention …

Bains de forêt et bars à sieste

Il est donc urgent de s’accorder des moments de silence pour permettre à notre cerveau de se ressourcer et se régénérer. Car, c’est bien dans ces moments là que le cerveau humain reprend des forces : moments de silence qui favorisent le calme intérieur. Au Japon et plus particulièrement à Tokyo, il n’est pas rare de faire une pause dans la journée de travail pour prendre un bain de forêt.

Depuis peu, un peu partout dans le monde s’installent des bars à sieste ou des cabines à sieste qui permettent de faire un break. La retraite méditative et silencieuse est de plus en plus pratiquée.

La sophrologie : un entrainement au silence

Faire silence et se déconnecter n’est pourtant pas toujours facile, le brouhaha peut parfois rassurer. Chez certains, le silence peut devenir assourdissant et provoquer de véritables crises d’angoisse. Pendant une séance de sophrologie, la personne est silencieuse et c’est le sophrologue qui parle tout en laissant peu à peu une large place au silence.

C’est dans ces moments là que la déconnexion opère. Certaines choses se dévoilent et se  révèlent. Le silence est un espace de création et de ressource. Alors, oui, pour cette année 2020, je vous souhaite de vous accorder quelques moments de silence.